Reskilling, upskilling, cross-skilling : qu’est-ce-que cela signifie ?

De nos jours, exercer le même métier tout au long de sa carrière est de plus en plus rare. Flexibles et polyvalents, les salariés sont amenés à changer d’activité plusieurs fois au cours de leur vie professionnelle, par choix ou par obligation.

La transition est facilitée grâce à une offre de formation croissante. On peut désormais apprendre un nouveau métier, développer de nouvelles compétences au sein de son entreprise ou continuer à se former tout au long de sa carrière avec les formations d’adulte. Découvrons les modes de formation « reskilling », « upskilling » et « cross-skilling », pour faire son choix.

 

Reskilling : être recruté sur un poste sans avoir les compétences requises

 

Le reskilling : la formation au service de l’emploi

Lorsque vous postulez pour un job auprès d’une entreprise, il est nettement préférable de posséder les compétences requises au moment où vous passez votre entretien pour mettre toutes les chances de votre coté !

Le reskilling permet de se former dans des secteurs qui recrutentLe reskilling est une opportunité de reconversion professionnelle sans risque pour le salarié ou le demandeur d'emploi

Pourtant, face aux problématiques actuelles liées à la pénurie de talents dans certains secteurs, les entreprises sont prêtes à changer leurs modes de recrutement. Dans ce contexte, le reskilling sert à recruter un candidat sur un poste même s’il ne possède pas encore les aptitudes nécessaires.

L’entreprise s’engage alors à former le salarié et fusionne ainsi le recrutement et la formation.

Ce processus met en avant la motivation et la personnalité, ce qu’on appelle les « soft skills ». Le reskilling privilégie ainsi le savoir-être au savoir-faire.

Quels sont les avantages du reskilling ?

Pour les entreprises le reskilling permet tout d’abord de pouvoir embaucher quand les profils disponibles pour un poste sont quasiment inexistants. Ensuite, le reskilling ouvre le recrutement aux profils différents, qui pourront apporter un regard neuf. En validant elles-mêmes le contenu pédagogique de la formation, les entreprises peuvent également s’assurer que le candidat possédera les compétences requises.

Pour le candidat, c’est une opportunité de reconversion professionnelle sans risque de période de chômage. Le reskilling donne aussi accès à une large palette de métiers auquel le candidat n’aurait pas forcément pensé.

Qui finance le reskilling ?

Un atout indéniable pour le candidat mais aussi pour l'entreprise qui recrute : la formation est intégralement prise en charge par Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi. Il existe sinon la possibilité de la faire financer par un organisme de formation professionnelle.

 

Upskilling : améliorer ses compétences pour booster sa carrière

 

Upskilling, l’apprentissage perpétuel

La pratique du upskilling fait partie des grandes tendances des ressources humaines en 2018. Cela consiste à apprendre en continu au sein même de son entreprise afin de développer de nouvelles aptitudes et monter en compétences. La digitalisation exige en effet d’être toujours plus réactif et de s’adapter sans cesse aux évolutions technologiques. L’upskilling permet de mettre ses connaissances à jour pour rester opérationnel dans sa branche.

Quel est l’intérêt de cette approche ?

En élargissant votre champ de compétences, vous gagnez en performance sur votre poste et/ou vous vous ouvrez à de nouvelles opportunités pour un futur job. La recherche de productivité incite à renouveler et améliorer sans cesse ses connaissances pour garder une efficacité professionnelle optimale.

Quelles sont les possibilités de formation ?

L’amélioration des compétences est un enjeu primordial pour maintenir son employabilité tout au long de votre carrière. Vous pourrez profiter d’un bilan de compétences pour faire un point précis et identifier les savoirs techniques à développer. De nombreux dispositifs (CPF, FONGECIF…) vous donnent l’opportunité de vous former sur de nouveaux outils pour gagner en efficacité.

 

Cross-skilling : être polyvalent dans une entreprise

 

Le cross-skilling, des compétences étendues

Le cross-skilling sert à se former pour effectuer des tâches habituellement en dehors de son périmètre de responsabilités. Grâce à l'apprentissage et la formation, le salarié élargit son domaine d'action au sein de l'entreprise.

le cross-skilling permet de devenir plus polyvalentLes entreprises apprécient les profils polyvalents qui sauront s'intégrer facilement à leurs équipes  

Les atouts du cross-skilling

Cette pratique présente de nombreux avantages pour le salarié et l’entreprise.

En découvrant d’autres tâches, vous devenez plus agile et votre polyvalence est une véritable valeur ajoutée. Ces nouvelles compétences peuvent casser la routine d’un poste, surtout si vous l’occupez depuis longtemps. Avoir une vision en 360° sur l’activité de l’entreprise et ses différents pôles permet de mieux appréhender son travail au quotidien et de mieux comprendre l’organisation dans son ensemble.

Dans le parcours d’emploi, les compétences multiples sont fortement appréciées : posséder une expertise dans différents domaines est un atout de taille auprès des recruteurs !

Pourquoi se former pour être polyvalent ?

Que vous soyez déjà en poste ou bien à la recherche d’une opportunité professionnelle, la formation est un vecteur de réussite. Elle permet d’actualiser vos connaissances et de vous adapter aux différentes évolutions technologiques.

En conclusion...

Quels que soient vos diplômes de formation initiale, l’apprentissage n’est plus une phase que l’on laisse derrière soit une fois que l’on décroche son premier emploi. Être agile et s’adapter au changement permanent sont autant de clés de sécurisation du parcours professionnel.

New call-to-action

Réagir