Jeune diplômé : pourquoi vous n’arrivez pas à choisir votre orientation professionnelle ?

jeune diplômé

Il est aujourd’hui difficile de trouver sa voie dans les formations, tant les métiers évoluent. Les formations proposées aux étudiants mènent souvent à des métiers en déclin ou qui n’existent plus, et la multitude de filières possibles transforme l’orientation en véritable labyrinthe.

Faisons le point sur tout ce qui freine vos recherches et vous empêche de trouver la formation qui convient à vos besoins.

 

1er frein : Le manque de compréhension des métiers

Le problème : Nombreux sont les candidats qui ont réfléchi à leur orientation et à l’école qu’ils souhaitaient intégrer, en fonction du diplôme qu’ils pouvaient obtenir à la fin. Le système éducatif actuel pousse à un certain formatage dès le collège, où chaque fin du cycle est l’unique ligne de mire (l’obtention du brevet, du CAP, puis du baccalauréat au lycée).

Le conseil : Les métiers étant en constante évolution, il est recommandé de réfléchir en premier lieu au métier désiré et au secteur visé, pour ensuite choisir la formation adéquate.

 

2ème frein : La méconnaissance du monde de l’entreprise

Le problème : Le système scolaire actuel ne permet pas de découvrir tous les métiers qui existent. Les études sont souvent trop théoriques (jusqu’au lycée, du moins). Les stages de découverte proposés sont trop courts pour véritablement appréhender un métier. L’étudiant n’a pas suffisamment d’opportunités pour découvrir le monde de l’entreprise avant de choisir son futur métier et sa formation.

Le conseil : Renseignez-vous auprès de votre entourage. Ne vous cantonnez pas de choisir le même métier que vos parents (grâce à eux vous ne connaissez que deux métiers sur quelques milliers !). Soyez curieux et demandez autour de vous quels sont les métiers exercés.

 l'entourage du jeune diplômé peut facilement le renseigner

Les jeunes diplômés peuvent se renseigner auprès de leur entourage pour élargir leur connaissance métier

 

3ème frein : « Et toi qu’as-tu envie de faire dans la vie ? »

Le problème : Cette question est fréquemment posée aux élèves du secondaire, avant le grand saut dans l’enseignement supérieur et la spécialisation. Mais comment les étudiants peuvent-ils avoir envie d’exercer un métier en particulier, s’ils n’y sont pas exposés ? Le manque de connaissance sur les variétés de métiers et les secteurs d’activité, ainsi que des compétences nécessaires pour les exercer, n’incitent pas les étudiants à se positionner et savoir ce qu’ils aimeraient faire plus tard.

Le conseil : Il ne s’agit pas de simplement savoir ce que vous « aimeriez faire ». Au-delà de vos affinités naturelles, il faut se renseigner sur les qualités requises pour exercer le métier visé. Les informations récoltées et le détail sur les missions vous donneront vraiment l’envie et la motivation pour « faire ce métier ».

 

4ème frein : l’ignorance du marché de l’emploi et de ses opportunités

 Le problème : Un jeune qui sort de l’école a 9 chances sur 10 d’exercer un métier dans dix ans qui n’existe pas encore aujourd’hui. Face à cette réalité, les étudiants ne prennent pas assez en compte un facteur essentiel dans l’orientation : le marché du travail. En effet, en ignorant les tendances de l’emploi, la plupart des étudiants risquent de se retrouver dans une impasse.

Le conseil : Créez votre propre observatoire des métiers, et maintenez une veille du marché de l’emploi. L’important est de s’orienter en fonction des tendances : quels sont les métiers en tension, les nouveaux métiers ?

 

5ème frein : l’absence de formation spécifique durant la scolarité

 Le problème : le système éducatif actuel, ne permet pas de se former à un métier spécifique.

Le conseil : Vous avez la possibilité de vous former une fois en poste. En choisissant une entreprise qui propose des formations internes, vous pourrez vous former aux nouveaux métiers. En effet, certaines entreprises privilégient les formations internes pour leurs salariés, afin de garder leurs compétences à jour. Se former au sein même de l'entreprise peut être une stratégie gagnante pour les salariés qui souhaitent rester attractifs aux yeux de leurs employeurs et veulent faire évoluer leur carrière.

 

La difficulté à former aux métiers d'avenir

 Le système éducatif en difficulté pour former aux métiers d’avenir

 

6ème frein : la difficulté pour trouver l’entreprise qui vous correspond

 Le problème : vous ne savez pas si l’entreprise dans laquelle vous postulez va correspondre à vos attentes, en termes de mission, de culture d’entreprise ou d’organisation.

Le conseil : trouver la bonne entreprise peut se faire par le biais d’un stage. Vous pourrez ainsi évaluer sur le terrain notamment si les valeurs de l’entreprise est compatible avec les vôtres. Ainsi, vous pourrez acquérir de nouvelles compétences, tout en vous imprégnant de la culture d’entreprise. Ce sera l’occasion d’observer concrètement la politique active RH mise en place (évolution de carrière, avantages sociaux, etc.) Le stage sera aussi le moment de vérifier si vos compétences sont en adéquation avec celles attendues sur le marché, et comment les acquérir.

 

7ème frein : Se fixer trop de contraintes

 Le problème : vous vous engagez dans une voie, en étant persuadé que seule cette voie vous conduira au marché de l’emploi.

Le conseil : ne vous fixez aucune contrainte ! Certes vous manquez de perspectives sur les métiers qui s’offrent à vous. Chaque opportunité d’emploi vous permet potentiellement de changer d’orientation et de spécialisation.

Il n’existe pas de parcours unique. Créez le vôtre, et ajustez en fonction des besoins du recruteur, du métier visé et bien entendu, du marché.

 

New call-to-action

 

Réagir