ESN : quelle est la réponse à la pénurie de consultants dans le digital ?

Les ESN sont particulièrement confrontées à une importante pénurie de profils digitaux.

En effet, selon les estimations, en France, 80 000 postes dans le digital ne seraient aujourd’hui pas pourvus faute de profils adaptés. Mais cette problématique n’est pas seulement française : la Commission européenne estime que 800 000 postes seront vacants dans l’économie numérique en Europe en 2020.

Une véritable guerre des talents

Dans ce contexte, les profils digitaux sont extrêmement convoités et la guerre des talents fait rage. Sylvain Lambot, Directeur du développement et des partenariats chez Telecom ParisTech, explique ainsi aux Echos : « Ces dernières années, le rapport entre recruteur et recruté s'est inversé. Les entreprises ont de moins en moins le choix alors que les étudiants font régulièrement face à une dizaine de propositions d'emploi. »  Gilles Babinet, vice-président du Conseil national du numérique (CNNum) affirmait récemment que « la guerre numérique sera avant tout celle des talents ».

Un nouveau mode de recrutement : le reskilling

Mais comment trouver des talents lorsque la demande est supérieure à l’offre ? Il existe une solution simple et accessible : le reskilling. Le reskilling est un nouveau mode de recrutement qui, combiné à un processus de formation, permet aux ESN d’accéder à un nouveau vivier de talents.

Avec le reskilling, des personnes disposant déjà d’un socle de compétences acquièrent de nouvelles compétences dans le digital. Le Forum Economique Mondial parle de « révolution du reskilling » et estime que plus d’1 personne sur 2 aura besoin de reskilling ou upskilling d’ici 2022 pour répondre aux évolutions technologiques.

80 000 postes dans le digital ne seraient aujourd’hui pas pourvus faute de profils adaptés80 000 postes dans le digital ne seraient aujourd’hui pas pourvus faute de profils adaptés.

Le reskilling en pratique

Dans le cadre du reskilling, des profils Bac +4 et Bac + 5 à qui il manque quelques compétences pour être opérationnels dans le digital sont formés sur une période courte pour ensuite intégrer une ESN. Une personne avec des compétences en RH pourra par exemple être formée pour devenir Consultant(e) SIRH.

Une personne avec des compétences scientifiques pourra devenir Analyste Big Data. Il existe de nombreuses passerelles vers les métiers du numérique.

L’ESN choisit son futur collaborateur sur dossier et après entretien. Une fois le recrutement validé, la personne est formée, généralement pendant 3 mois, afin de combler l’écart entre les compétences détenues et les compétences nécessaires.

La formation est financée pour une large partie par Pôle Emploi dans le cadre de la Préparation opérationnelle à l'emploi individuelle (POEI). En échange, l’ESN s’engage à embaucher la personne en CDI à l’issue de la formation.

Le reskilling est donc un dispositif win-win avec lequel les ESN peuvent répondre à leurs besoins de recrutement.  

 

New call-to-action

Réagir