De l'autoévaluation à l'entraînement : Comment se préparer à un entretien d'embauche en 6 étapes

entretien embauche

Votre entretien d’embauche approche à grand pas : votre CV a convaincu le recruteur, et il souhaite vous rencontrer pour valider son choix.

Cette étape du recrutement est la plus complexe, et requiert une bonne préparation de votre part. Voici nos 6 conseils qui vous permettront de vous démarquer des autres candidats.


 1. S’auto-évaluer 

 

Maintenant que vous avez convaincu le recruteur que vous disposez des compétences requises pour le poste, vous devez démontrer que vous êtes capable de vous intégrer au sein de l’entreprise et de ses équipes. Votre personnalité et votre comportement doivent correspondre à ceux de l’équipe du poste visé.

Certaines entreprises divisent parfois leurs entretiens en plusieurs étapes, afin que le candidat rencontre ses principaux collègues. Cela leur permet de récolter l’avis de plusieurs collaborateurs pour valider un choix.

Votre personnalité doit également correspondre aux qualités attendues pour le poste. Si vous avez répondu à une annonce, plusieurs étapes vous permettent de savoir si elles vous correspondent :

  • Listez les qualités qui sont décrites dans l’annonce à laquelle vous postulez
  • Puis notez celles que vous pensez avoir. Si vous n’arrivez pas à vous auto-évaluer, demandez l’avis à vos proches ou vos collègues.
  • Pour chacune des qualités qui vous correspondent, écrivez la situation professionnelle (ou personnelle si vous n’avez pas encore d’expérience professionnelle) dans laquelle ces qualités ont été mises en oeuvre.

 

l'auto-évaluation pour mieux se connaître
 S’auto-évaluer ou connaître exactement vos qualités comme vos défauts

 

Si vous avez postulé spontanément à une entreprise, vous devez déterminer quelles sont les qualités requises pour ce poste ainsi que pour la culture de cette entreprise.

Vous avez alors deux possibilités pour déterminer les qualités nécessaires à ce poste :

  • Si vous avez déjà travaillé à un poste similaire, vous pouvez aisément lister vous-mêmes les qualités requises.
  • Dans le cas contraire, nous vous conseillons de demander à un professionnel occupant ce même poste dans une entreprise semblable, quelles sont les qualités qui lui semblent indispensables pour réaliser les missions de ce poste.

 

Concernant les qualités requises à la culture de l’entreprise, il est idéal de vous renseigner directement auprès d’un salarié de cette entreprise, occupant idéalement le poste pour lequel vous postulez. Les salariés sont une mine d’or d’informations. Cela démontre votre curiosité ainsi que votre professionnalisme. Vous prouvez que vous êtes capable de vous intégrer en échangeant avec vos futurs collègues !

Attention, votre entretien avec un salarié de l’entreprise doit être bien préparé pour ne pas vous porter préjudice.

 

2. Le rendez-vous d’information avec un salarié

Entrer en contact avec un salarié est une manière de comprendre de l’intérieur l’ambiance, les méthodes de travail ainsi que la culture d’une entreprise. Mais surtout, cela vous permet de constituer un réseau professionnel. Ce qui signifie que votre prise de contact doit être professionnelle !

LinkedIn est un réseau social indispensable pour votre premier contact.. Vous trouverez aisément le collaborateur que vous recherchez : vous pourrez ainsi lui demander des informations sur les métiers de son entreprise, mais également prendre rendez-vous avec lui. Attention cependant à ne pas oublier le caractère professionnel de l’échange : votre interlocuteur vous donnera de son temps pour échanger avec vous, il aura besoin de gages de sérieux de votre part. Montrez que vous suivez l’actualité du secteur de l’entreprise. Vous obtiendrez ainsi une conversation professionnel à professionnel pertinente.

 

3. Préparez votre pitch pour trois types de public

Une conversation avec un collaborateur de l’entreprise est tout simplement le premier contact “avec l’entreprise”.

Ce qui donnera envie à votre interlocuteur de partager son expérience en entreprise, et de vous compter dans son équipe, c’est votre capacité à rendre votre candidature pertinente (voire évidente) pour le poste.

 

Convaincre le recruteur avec vos motivations
Vos motivations et vos convictions permettront de convaincre le recruteur

 

L’objectif est de convaincre vos interlocuteurs. Vous devez raconter une histoire qui retrace vos motivations et les raisons pour lesquelles vous postulez à cette offre. Loin d’être un résumé de votre CV, vous devez expliquer vos motivations personnelles. Des motivations personnelles ici sont vos convictions et vos motivations profondes, qui vous différencie d’un autre candidat.

De bonnes raisons personnelles se reconnaissent à votre capacité à les raconter à trois différents types de public :

  • à un membre de votre famille lors d’un repas dominical
  • à un ami en prenant un café
  • à une connaissance dans un cadre professionnel

Si vous êtes à l’aise pour raconter votre histoire à ces trois différents publics, dans ces trois contextes différents, alors vous saurez faire face aux questions de n’importe quel recruteur.

New call-to-action 

4. Adaptez votre histoire en fonction de l’entreprise

Ces motivations personnelles, alimentées par vos convictions, doivent expliquer ce que vous allez faire professionnellement dans les années à venir, tout en vous appuyant sur ce que vous êtes déjà. L’important est de prendre en compte l’entreprise pour laquelle vous postulez : l’interlocuteur s’intéressera vraiment à votre histoire que s’il en est partie prenante.

Expliquez comment votre tâche quotidienne sera d’être au service et d’aider votre interlocuteur, ainsi que l’entreprise. Démontrez que vous êtes davantage prêts à donner qu’à recevoir, et pour cela montrez-vous à l’écoute en questionnant votre interlocuteur.

 

5. Posez les bonnes questions au recruteur

Lors de l’entretien d’embauche, les questions que vous allez poser ne doivent en aucun cas reprendre les informations qui sont déjà à votre disposition dans l’annonce, ou que vous avez pu obtenir lors de votre entretien avec un collaborateur.

Les questions que vous poserez doivent vous permettre de mieux cerner le comportement demandé pour le poste.

Vous pouvez par exemple poser les 3 questions suivantes :

  • quels sont les process et méthodes de travail de votre entreprise ?
  • comment travaillent vos équipes ?
  • quels outils utilisez-vous principalement ?

 

En posant des questions sur l’entreprise, vous tournez l’attention de l’interlocuteur sur ce que vous apporterez à l’entreprise et au poste.

Vous devez systématiquement montrer que vous vous intéressez fortement à l’entreprise, et à que vous lui apporterez beaucoup. Dans la mesure du possible, transformez chaque question qui vous est posée en question posée à l’entreprise.

Notez l’histoire qui retrace vos motivations profondes ainsi que vos questions pour vous assurer de leur cohérence entre elles. Votre histoire ne doit pas dépasser 2 minutes. L’important ici est de susciter l’intérêt de votre interlocuteur en peu de temps.

 

6. Entraînez-vous et validez votre présentation avec une personne extérieure

Une fois que vous avez rédigé en quelques points votre histoire et vos questions, entraînez-vous avec un proche pour valider votre présentation. Vous pouvez également vous filmer pour voir directement par vous-même quels sont les points à améliorer. Cet exercice est d’autant plus intéressant que 80% de la communication est non-verbale.

Préparez votre pitch et vos questions en vous appuyant sur vos échanges avec les collaborateurs de l’entreprise et vos proches, et entraînez-vous. Vous êtes fin prêt pour le grand oral !

 Découvrez votre nouveau métier

Réagir