Reprendre une formation, comment s’y prendre ?

Vous allez probablement effectuer plusieurs métiers tout au long de votre carrière. Plusieurs raisons à cela : l’apparition de nouvelles activités et donc de nouvelles opportunités, l’envie (ou le besoin) de monter en compétences et l’importance de plus en plus grande accordée à l’épanouissement professionnel et personnel.

Plus que jamais, il est facile de reprendre une formation à tout âge pour faire évoluer ses compétences ou bien, plus radicalement, se reconvertir. Il faut toutefois important de ne pas perdre de vue l’essentiel : l’emploi. Il est en effet primordial d’être en phase avec les attentes du marché et pour cela de choisir un secteur qui embauche.

Alors, comment s’y prendre pour booster son employabilité ? Existe-t-il des aides et des dispositifs spécifiques ? Faisons le tour de la question…

 

Reprendre une formation : quelles questions se poser ?

 

Reprendre des études ou une formation ne s’improvise pas, il est en effet important de se poser quelques questions simples, mais qui vous permettront de réussir au mieux votre montée en compétence ou votre réorientation. Demandez-vous tout d’abord quelles sont les compétences que vous possédez et celles que vous devez acquérir. Pour cela, il vous est possible de faire un bilan de compétences. Sachez aussi que vous pouvez faire valider ces compétences grâce à la VAE (Validation des Acquis par l'Expérience).

Avant de vous réorienter, prenez le temps de bien choisir un secteur à la fois en adéquation avec vos aptitudes professionnelles et vos aspirations et pourvoyeur d’emplois. Il est donc essentiel d’étudier le marché et de privilégier les secteurs en plein développement pour réussir votre réorientation rapidement.

Une fois votre projet de formation mis en place, vous pouvez vous faire aider par des organismes spécialisés (Pôle Emploi, missions locales, établissement d’insertion professionnelle, etc.) et, mieux encore, par les différents fonds de congé individuel de formation, comme par exemple le Fongecif. Les dispositifs varient selon votre statut : demandeur d’emploi ou salarié.

Le bilan de compétences peut être utile pour entamer une formation

Le bilan de compétences permet d'analyser vos compétences, aptitudes et motivations 

 

Comment faire financer sa formation ? 

 

Aucune discrimination, reprendre une formation est possible que vous soyez salarié (CDD, CDI), en intérim, fonctionnaire ou inscrit comme demandeur d’emploi :

 

  • En tant que salarié, de nombreux organismes publics peuvent vous aider à financer votre formation, qu’il s’agisse de l’Etat, des régions, mais aussi de votre Et, n’oubliez surtout pas que l’accès à la formation professionnelle est un droit accordé à tous les salariés. Le principe ? Chaque salarié, au fil des années de travail, cumule des heures de formation qu'il peut ensuite utiliser à son gré. Ainsi, deux mécanismes principaux s’offrent à vous : le CIF (Congé individuel de formation) et le CPF (Compte personnel de formation). Des heures de formation acquises que vous pouvez consulter sur votre compte activité personnalisé qui est mis à jour chaque année. Il est aussi possible de faire appel à la Période de Professionnalisation (PP). Si cette formation a lieu pendant vos heures de travail, votre salaire sera maintenu. Si la formation se passe en dehors de vos heures de travail, vous percevrez une allocation égale à 50% de votre salaire.

 

  • Si vous êtes au chômage, Pôle Emploi vous informera sur le financement de votre formation le plus en adéquation avec votre situation. Sachez qu’il existe 3 mécanismes principaux de financement : la Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuel (POEI), pour faciliter la prise de poste grâce à une formation spécifique en amont, l’Aide Individuelle à la Formation, très utile si vous souhaitez créer une entreprise, et le CSP, le Contrat de Sécurisation Professionnelle, si vous êtes sur le point d’être licencié pour raison économique.
 

Où se former ? 

Plus de 45 000 organismes de formation professionnelle , publics ou privés,  proposent des enseignements pour adultes. Mais tous ne se valent pas. Veillez bien à vérifier que le programme enseigné soit en adéquation avec vos besoins et qu’il soit sanctionné par une certification officielle.

 

Les différentes solutions pour reprendre une formation

Que vous soyez salarié ou demandeur d'emploi, différentes solutions existent pour reprendre une formation

 

Quel est le format le mieux adapté pour réussir sa reconversion ?

 Et parmi les options possibles, il existe un format novateur, lancé en 2009 : le reskilling. Le principe est simple et séduit de plus en plus, aussi bien les candidats que les entreprises.

Le reskilling permet de former un candidat qui a signé une promesse d'embauche sur un poste pour lequel il n’a pas encore toutes les compétences requises. L’entreprise s’engage donc à embaucher et à financer la formation de son futur collaborateur avec l’aide de Pôle Emploi et de l’OPCA si le candidat est demandeur d’emploi.

Un candidat-salarié pourra de son côté rajouter une corde à son arc en se lançant dans le reskilling et fera valoir ses heures de CIF.

Le reskilling est un processus de recrutement hors schéma traditionnel, qui fait la part belle à la personnalité et la motivation des candidats. Très sécurisant pour le candidat, le reskilling permet de se réorienter en douceur vers des métiers qui embauchent, comme les métiers du digital.

 

Se former tout au long de sa carrière est aujourd'hui devenu une nécessité. L'un des enjeux est de mieux répondre aux besoins des entreprises qui ont souvent du mal à recruter, par faute de manque de compétences. Pour les candidats, se former c'est pouvoir non seulement se positionner sur des postes non pourvus, mais c'est aussi l’assurance de choisir plus facilement et plus librement son métier et son entreprise.

 

 New call-to-action

Réagir