Comment réorienter sa carrière dans le digital en ne prenant (presque) aucun risque ?

digital, emploi

Cloud, Big Data, cybersécurité, Intelligence artificielle… Vous travaillez dans l’informatique (ou pas) et entendez ces termes à la mode en permanence depuis quelques années. Vous sentez que le monde change : ne serait-il pas excitant de réorienter votre carrière vers l’un de ces nouveaux métiers ?

Mais rassurez-vous, nul besoin de retourner sur les bancs de l’école pendant 5 ans, car des formations courtes et financées existent. On vous explique tout !

Réorientez votre carrière est sans risque car les métiers du digital sont en tension

Alors que la transformation numérique continue de remodeler durablement le monde de l’entreprise, ces métiers connaissent une pénurie de talents. Ce constat est inquiétant pour les entreprises qui peinent à recruter malgré l’attractivité du secteur. Certaines disciplines sont encore très neuves, mais les perspectives d’embauche sont bonnes et les salaires en hausse.  

Se réorienter n’a jamais semblé aussi facile dans ce contexte !

 

Une réorientation sans risque vers un secteur extrêmement porteur

C’est un fait, la transformation numérique des entreprises n’en est qu’à ses débuts. D’après le baromètre Hootsuite 2017, 19 % des entreprises de moins de 100 salariés ont recruté une personne pour accompagner leur transformation numérique

La transformation numérique
L'apogée du recrutement dans les métiers du digital

C’est donc le bon moment pour vous réorienter car de nouveaux postes seront nécessairement créés dans les années à venir. Pour s’en convaincre, il suffit de voir les chiffres. En effet, 29 % des entreprises françaises identifient la montée en compétence des salariés comme le grand défi de la transformation numérique

Réorientez votre carrière sans risque grâce au reskilling

Vous réorienter vers les nouveaux métiers du digital semble la solution qui vous convient mais une remise à niveau s’impose. Vous devrez pour cela être formé, notamment sur les nouveaux outils. Pour réduire encore davantage votre période de transition, vous pouvez vous faire embaucher avant même de commencer votre formation ! C’est possible grâce au reskilling. Ce processus de recrutement commence par une promesse d’embauche que l’entreprise fait au candidat avant la formation.  Celui-ci n’a pas encore les compétences, mais il connaîtra son nouveau métier à la suite de ses 3 mois de cours intensifs. 

Grâce au reskilling vous pouvez donc acquérir de nouvelles connaissances qui seront la porte d’entrée vers un nouveau métier ! 

Réorientez votre carrière sans risque vers les métiers de la transformation digitale sans se ruiner

Vous êtes convaincu de la nécessité de vous réorienter mais vous avez peur du risque financier ? Sachez que si vous êtes salarié ou demandeur d’emploi vous avez le droit à certaines aides pour accompagner votre projet de formation. Voici les dispositifs principaux.

Transformation digitale
Franchissez le pas de la reconversion

 

Le Compte Personnel de Formation, ou CPF

Apparu le 1er janvier 2015, le CPF est le remplaçant du DIF (Droit Individuel à la Formation). Comme son nom l’indique, il s’agit d’un compte personnel sur lequel sont créditées des « heures de formation », correspondant à un volume financier. Lorsqu’il travaille, chaque salarié cumule ainsi des heures CPF, qu’il est libre d’utiliser tout au long de sa vie, qu’il soit salarié ou demandeur d’emploi. De cette manière les heures CPF ne sont jamais perdues, même en cas de changement d’employeur. Les salariés en poste qui désirent utiliser leurs heures CPF sans en faire part à leur employeur sont libres de le faire en dehors de leur temps de travail. Pour bénéficier de vos droits au CPF, rendez-vous ici.

Les heures DIF, toujours utilisables

Si vous étiez salarié avant le 31 décembre 2014, vous possédez probablement des heures DIF. Bien que remplacées depuis par le CPF, les heures DIF restent utilisables jusqu’au 31 décembre 2020. Pour les utiliser, vous devrez d’abord les créditer à votre compte CPF.

Le congé individuel de formation (CIF)

Pour le salarié, le CIF est un droit d’absence accordé par l’employeur pour lui permettre de suivre une formation à titre individuel. Ce droit intervient à l’initiative du salarié et indépendamment de la participation aux stages prévus par le plan de formation de l’employeur.

Quelles aides lorsque l’on est demandeur d’emploi ou jeune diplômé ?

Les demandeurs d’emploi peuvent aussi être aidés. Par exemple, les jeunes diplômés et demandeurs inscrits au pôle emploi peuvent bénéficier d’une Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle (POEI). L’Aide Individuelle à la Formation peut aussi être mobilisée par pôle emploi lorsque les autres dispositifs sont insuffisants. Enfin, le Contrat de Sécurisation Professionnelle peut être proposé par votre employeur si vous êtes concernés par une procédure de licenciement économique.

Des solutions au service de l’emploi

Partant des besoins de l’entreprise et non plus (seulement) des aspirations des étudiants, le groupe Fitec a voulu partir du métier pour bâtir ses formations sur mesure. Les formations proposées couvrent 17 métiers en tension et offrent des certifications d’éditeurs en pleine croissance. Avec 1200 stagiaires formés par an, autant en CDI, 250 recruteurs partenaires et 30 cessions de recrutement dans les nouvelles technologies, son taux de retour à l’emploi pérenne est de 97 % !

  New call-to-action

 

Réagir